Immobilier à Amiens en juillet 2022

Jusqu'ici tout va bien !

En cette période estivale, faisons le bilan de l'immobilier à Amiens au 1er semestre 2022 et projetons-nous vers la rentrée.

Article du 9 août 2022
Baromètre des ventes immo en juillet 2022

Il faut le dire sans détour, notre moral en a pris un coup au 1er semestre 2022, notre économie aussi. Cependant, l’immobilier résiste, particulièrement dans une ville comme Amiens. Parlons chiffres et projection pour ce 2e semestre.

Sommaire

Ommi, l'immo plus pratique à Amiens

Un ralentissement, oui. Une crise, non !

La FNAIM enregistre une baisse du nombre de ventes, celle-ci semble même s’accélérer sur le dernier mois et devrait se poursuivre tout l’été. Cependant, cette baisse du nombre de transactions ne s’accompagne pas d’une baisse des prix, en tout cas pas dans notre région des Hauts-de-France. A Amiens et dans le département de la Somme, on remarque que les prix augmentent de +1% à +5%.

Des chiffres, rien que des chiffres

Les chiffres clés à Amiens pour l'immo en juillet 2022
Le baromètre mensuel de l'immobilier Fnaim en Hauts-de-France

"Seules les communes rurales et les villes moyennes connaissent une augmentation des prix supérieure à l’inflation "

Jean-Marc TORROLLION, président de la FNAIM

Vers une meilleure adéquation offre <> demande ?

L’offre de logements semble progresser alors même que la demande stagne. A terme, ces phénomènes devraient donner lieu à une stabilisation des prix.

Une bulle, quelle bulle ?

Selon Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM : « La hausse des prix est bien plus raisonnable que dans d’autres pays depuis la pandémie, le niveau d’épargne des ménages demeure élevé, les crédits à taux variable ne représentent que 2 % de l’ensemble, l’offre demeure faible, à l’instar des taux d’intérêt. »

Il n’y a donc pas de bulle immobilière en France, et on peut penser que ce deuxième semestre 2022, en France, et particulièrement en Hauts-de-France, sera marqué par une diminution du volume des ventes, une forte augmentation des taux d’emprunt et des prix qui continueront d’augmenter mais, avec un rythme inférieur à l’inflation. Les maisons, plébiscitées depuis le début de la pandémie, devraient continuer à tirer leur épingle du jeu. Notre région ne devrait pas être impactée par les légères baisses qui toucheront les villes les plus chères.

Ommi, l'agence immo plus proche

NON ! Il n'y a pas de bulle immobilière en France. Les chiffres de la FNAIM sont clairs et son Président l'est tout autant : "La hausse des prix est bien plus raisonnable en France que dans d'autres pays (...), le niveau d'épargne élevé (...), l'offre demeure faible, les taux d'intérêt acceptables."

Si vous souhaitez connaître la valeur actuelle de votre bien en vue de le vendre, n’hésitez pas :

Ommi, agence immobilière Amiens
5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Visale : Retour d’expérience d’un bailleur amiénois

En bon Français que nous sommes (100% made in Picardie), nous avons, nous aussi, la dent dure contre des dispositifs nationaux qui rendent de plus en plus complexe la gestion locative. Pourtant, à la lecture d’un témoignage client, nous devons le reconnaître : Visale, c’est génial !

Agences immobilières : Un petit coût, pour un gros coup !

Attirés par le « particulier à particulier », vendeurs et acheteurs pensent pouvoir s’improviser professionnels de l’immobilier. Pourtant, après une grosse perte de temps, des visites inutiles, des négociations sans fin, 70% des transactions passent par un professionnel de l’immobilier. Passer par une agence immobilière augmente vos chances de réussite par trois, c’est donc un petit coût pour un gros coup !

0
Nous aimerions avoir votre avis, merci de laisser un commentaire.x